Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 17:21

           

Les mystères de la programmation musicale sont impénétrables, dit-on. Pourtant, tout au long de ces lignes, nous essayons de lever le voile sur nos choix.

Pour cette production des Vêpres, nous avons soigneusement choisi chacun des instruments, ainsi que la personne qui en joue : nous voulions le meilleur.

Il en est de même pour les solistes. Quand on ne pouvait pas les trouver dans le milieu de la musique ancienne toulousaine, pourtant riche et bouillonnant, nous sommes allés les chercher dans les ensembles spécialisés de Paris ou de Lyon.

  Les deux chanteuses de l’équipe viennent de la musique ancienne toulousaine. Anne–Laure Touya et Cécile Piovan ont vu leur talent éclore au sein du conservatoire de Toulouse. La première enseigne le chant au conservatoire de Tarbes et c’est sa deuxième collaboration avec EUROCHORUS (King Arthur en 2011), Cécile Piovan, elle, est en train de démarrer une superbe carrière en tant que mezzo.

Les ténors : Branislav Rakic est passé du chœur de Radio Belgrade à la maîtrise de Versailles, puis aux nombreux ensembles polyphoniques spécialisés (Le Poème Harmonique, Maîtrise de Notre-dame, etc…). Edouard Hazebrouck est également passé par la maîtrise de Versailles, pour devenir un habitué des Arts Florissants, mais aussi du Chœur Accentus et du Concert Spirituel.

Chez les Basses, nous allons retrouver un habitué d’EUROCHORUS : Antonio Guirao est de notre aventure depuis la première édition. On connaît le professeur de chant, mais il chante aussi régulièrement au sein du Choeur de chambre Les éléments et au Canto d’Arione.

Philippe Bergère partage son temps entre le chant soliste et une carrière de pédagogue. Après avoir chanté au Chœur Spirito de Lyon et à l’ensemble Musicatreize, il a également dirigé le Centre Polyphonique régional Rhônes-Alpes. En tant que chef de chœur, il intervient dans de nombreux projets musicaux.

 

 

Repost 0
Published by Eurochorus - dans les concerts
commenter cet article
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 17:51

Dans les Vêpres de 1610, collaborent trois entités aux rôles complémentaires :

  • L’ensemble instrumental, qui intervient sur le plan de la couleur et des timbres
  • Le chœur, qui donne une impression de grandeur
  • Les solistes, qui personnalisent le discours musical

 

Quelques mots sur ces derniers…

Leur rôle est très important : ils interviennent non seulement dans les « concerts sacrés » (Nigra sum, Duo Seraphim…), mais aussi à l’intérieur des Psaumes (Dixit Dominus, Laetatus sum…), en solo ou en différents ensembles.

Monteverdi a ainsi organisé son discours musical de façon à illustrer chacun des textes et, par là même, à stimuler notre attention : les moyens musicaux sont en constants changements et sont chargés de sens rhétoriques toujours très pertinents.

Bien sûr, il ne faut pas oublier la proximité immédiate avec Orfeo, l’opéra qui va donner une impulsion irrémédiable à ce genre. Ce n’est certainement pas pour rien que Monteverdi choisit de démarrer ses Vêpres en citant directement sa toccata d’ouverture de l’Orfeo !

 

Marc Laronde

Repost 0
Published by Eurochorus
commenter cet article
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 17:12

Dans les Vêpres de 1610, collaborent trois entités aux rôles complémentaires :

  • L’ensemble instrumental, qui intervient sur le plan de la couleur et des timbres
  • Le chœur, qui donne une impression de grandeur
  • Les solistes, qui personnalisent le discours musical

 

Quelques mots sur ces derniers…

Leur rôle est très important : ils interviennent non seulement dans les « concerts sacrés » (Nigra sum, Duo Seraphim…), mais aussi à l’intérieur des Psaumes (Dixit Dominus, Laetatus sum…), en solo ou en différents ensembles.

Monteverdi a ainsi organisé son discours musical de façon à illustrer chacun des textes et, par là même, à stimuler notre attention : les moyens musicaux sont en constants changements et sont chargés de sens rhétoriques toujours très pertinents.

Bien sûr, il ne faut pas oublier la proximité immédiate avec Orfeo, l’opéra qui va donner une impulsion irrémédiable à ce genre. Ce n’est certainement pas pour rien que Monteverdi choisit de démarrer ses Vêpres en citant directement sa toccata d’ouverture de l’Orfeo !

 

Marc Laronde

Repost 0
Published by Eurochorus - dans culture musicale
commenter cet article
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 16:43

Décidément, EUROCHORUS s’occupe beaucoup de votre culture musicale !

Sachez que, dans la sphère Radio France, se trouvent de véritables pépites. Sur le site de France-Musique, vous pouvez découvrir les accès à un certain nombre de « webradios » : www.francemusique.fr/webradios

Prochainement, à partir du 21 avril, vous pourrez vous connecter sur La Monteverdi, une programmation permanente consacrée au maître de Mantoue : des heures et des heures d’écoute où, sans nul doute, les Vêpres de 1610 occuperont une place de choix.

 

Marc Laronde

 

Repost 0
Published by Eurochorus - dans culture musicale
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 08:54

Les partitions sont en route à destination des stagiaires hors Toulouse.
 

Nous organisons la distribution des partitions sur Toulouse pour que chacun en dispose avant début avril.

Bon travail et à bientôt !

Gisèle pour Eurochorus

 

Repost 0
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 16:49

           Depuis 2013, à chaque printemps, revient la Journée Européenne de la musique ancienne. Sur le site culturebox,

(http://culturebox.francetvinfo.fr/opera-classique/musique-classique/c-est-baroque/#xtor=EPR-3-[culturebox_event]-20170321-[Une]

une création de Radio-France, fort intéressante : vous pouvez accéder à tout un ensemble de concerts en live, de représentations théâtrales, d’expériences variées, de rencontres entre professionnels…

Bref une mine de pépites quelquefois rares, l’occasion de découvrir, ou de redécouvrir, de grandes œuvres musicales du passé.

           

N’hésitez pas à suivre l’actualité musicale sur ce site décidément plein de ressources.

 

Marc Laronde

 

 

 

 

La Basilique Saint Marc

Repost 0
Published by Eurochorus - dans Actualité
commenter cet article
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 17:16

 

           Lorsqu’on écoute des versions discographiques des Vêpres, ou même lorsqu’on en visionne des versions de concert sur Youtube, on peut constater que l’ensemble instrumental qui accompagne les chanteurs est souvent constitué de 10 à 12 instruments : 2 violons, 2 ou 3 cornets, 3 sacqueboutes, plus quelques instruments pour le continuo (orgue, théorbe, viole ou violoncelle, violone), quelquefois moins.

La formation qui a été créée pour EUROCHORUS contiendra 22 instruments : ils seront tous joués par des professionnels spécialisés dans l’interprétation des musiques anciennes et recrutés pour la plupart à Toulouse et à Lyon, qui sont de grands pôles d’attractivité pour ces musiques. Ce chiffre plus élevé nous a semblé nécessaire pour plusieurs raisons :

  • Nécessité de s’adapter à un important effectif choral
  • Volonté de créer une très riche palette de timbres
  • Désir de travailler avec un continuo constitué d’un grand nombre d’instruments, afin de s’adapter au caractère de chaque pièce, notamment dans les parties pour solistes.
  • Se rapprocher des conceptions de l’époque, attestées par la riche iconographie qui a traversé les siècles.

 

Nous voulons immerger les auditeurs autant que les interprètes dans une atmosphère de grande félicité sonore : le service d’une œuvre exceptionnelle implique des choix déterminés et efficaces, nous les avons fait!

Repost 0
Published by Eurochorus - dans les concerts
commenter cet article
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 16:20

 

Les compositeurs sont plus ou moins intégrés à leur époque, quelle qu’elle soit. S’il y en a un qui incarne véritablement le passage du 16ème au 17ème siècle, c’est bien Monteverdi. Toutes ses recherches, ses tâtonnements, ses réalisations, s’inscrivent dans un mouvement original, celui  de la transposition des affects humains dans la musique et le théâtre.

            Pour se plonger dans cette époque, je vous signale une émission diffusée sur France-Musique, cette semaine. Il s’agit de Musicopolis, une émission de Anne-Charlotte Rémond, dont le thème est « Claudio Monteverdi à Mantoue en 1607 »

Pour ceux à qui l’horaire ne convient pas (13h30, du lundi au vendredi), il reste la solution de la rediffusion :

https://www.francemusique.fr/emissions/musicopolis/claudio-monteverdi-mantoue-en-1607-2-5-32003, qui vous permettra de retrouver tous les épisodes de la série, chaque émission durant 30 minutes.

Voilà une initiative intéressante, permettant d’apprendre plein de choses concernant le compositeur des Vêpres, grâce à des rappels historiques, des lettres de l’époque ou des exemples musicaux judicieusement choisis.

Marc Laronde

 

Vincenzo et Guillaume Gonzaga,

La Sainte Trinité, 1604-1605, Rubens

 

Repost 0
Published by Eurochorus - dans Général
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 18:23

           Pour cette édition 2017, nous avons fait le choix de proposer une partition spécifique, que nous allons faire parvenir à chaque chanteur.

Pourquoi ?

Certaines parties des Vêpres (le Lauda, le Magnificat) ont été écrites par Monteverdi avec un système de clés anciennes, qui cantonnent l’interprète dans des tessitures aigues. Certains enregistrements utilisent ce système.

  • Après une réflexion commune avec Florent Mayet (chef de chœur) et Cécile Lemerrer (coordinatrice de l’ensemble instrumental), il a été choisi d’interpréter ces pièces une quarte en dessous. Cela nous permet d’éviter des tessitures « stratosphériques », en particulier pour les cornets et les sopranos, mais aussi d’une façon générale pour tous les registres.
  • Nous pensions avoir trouvé une partition tout à fait suffisante sur internet, mais nous avons finalement opté pour celle correspondant au matériel instrumental : il s’agit d’un éditeur allemand, qui propose du matériel très performant, en particulier sur cette question des transpositions. Ce choix va nous permettre de travailler dans de bonnes conditions.
  • Et ceux qui ont déjà la partition, parce qu’ils ont déjà chanté les Vêpres ?

Sincèrement, je pense qu’ils vont avoir du mal à suivre ! D’abord pour des raisons   pratiques : différences de numérotation des mesures, notations rythmiques parfois différentes, etc… Mais surtout pour des raisons purement musicales : il n’est pas évident de chanter un fa lorsqu’on lit un si bémol (quarte au dessus). Avec l’oreille absolue, c’est impossible. Lorsqu’on interprète la musique ancienne, on se heurte souvent à ce problème de la restitution éditoriale : chaque transcripteur fait des choix, les interprètes ont font également ensuite.  

  • Donc je demande à chacun de se conformer à mes recommandations : il est préférable de n’utiliser que la version choisie, celle de l’éditeur allemand Musiche varie.
  • D’ici quelques jours, tout le monde aura des nouvelles définitives sur cette partition et nous pourrons vous la faire parvenir.

 

Jacques Michel

Directeur artistique

Repost 0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 15:30

           

Je viens de m’apercevoir, tout à fait fortuitement, que 2017 était une année anniversaire pour Monteverdi : le maître vénitien est en effet né en 1567, il y a 450 ans !

 

C’est un musicien véritablement « charnière », à ce passage de la renaissance au baroque, dans cette Italie toute bruissante des nouvelles avancées dans tous les domaines de l’esthétique.

 

 

  • S’il n’a pas inventé l’opéra proprement dit, il lui a, par contre, donné une impulsion déterminante, attribuant à ce genre une valeur qui perdure encore de nos jours.
  • Il a fait bénéficier la musique sacrée de toutes les découvertes mises à jour dans la musique profane, dans le madrigal tout particulièrement.
  • Dans cette époque où un certain humanisme se cherchait, où le droit d’auteur était peu défendu, il fut un compositeur doté d’une véritable conscience d’artiste : il participait réellement à la vie musicale, son génie alimentant les charges qu’il devait assumer, d’abord à Mantoue, ensuite à Venise, ainsi que les nombreuses commandes qui lui furent faites.
  • Il bénéficiait d’une importante aura, veillant soigneusement à la publication de ses œuvres.

 

Donc, un musicien unique, fondateur !

 et, pour EUROCHORUS, une œuvre quasi mythique, initiatique pour beaucoup de mélomanes : le Vespro della beata vergine de 1610.

Mais j’aurai l’occasion de revenir sur cet évènement.

 

                                                           Marc Laronde

 

Un peu de bibliographie pour les amateurs :

 

  • Rinaldo Alessandrini : « Monteverdi »                                                Acte Sud/Classica
  • Leo Schrade : « Monteverdi »                                                            JC Lattès
  • Roger Tellart ; « Claudio Monteverdi »                                               Fayard

Et, pour bien comprendre cette époque :

  • Philippe Beaussant ; « Passage / De la Renaissance au Baroque »     Fayard
Repost 0
Published by Eurochorus
commenter cet article

Présentation

  • : Eurochorus, le blog
  • Eurochorus, le blog
  • : Stage international de chant choral en juillet à Toulouse (France). International singing course in july in Toulouse (France). Kurs für Chorgesang in Toulouse (Frankreich). Cursillo de canto coral en Tolosa. Incontro internazionale di canto corale ogni estate in Tolosa (Francia). Site Internet : www.eurochorus.org
  • Contact

Recherche